Vous êtes ici :   Accueil » Monuments religieux
 
 
Visiter notre village
Tourisme
 ↑  
Contact

M Follet Jean-jacques

Notre adresse postale :
18 grande rue / 70800 BASSIGNEY
N° de téléphone :
03-84-49-87-28 ou 06-70-03-43-17
Notre adresse mail :
bassigney@gmail.com

liens

ABBAYE SAINT COLOMBAN, LUXEUIL LES BAINS

Station thermale réputée, Luxeuil doit beaucoup à sa puissante abbaye fondée au VIème siècle par saint Colomban. La création de celle-ci affirmera la puissance de la ville et ce jusqu'à la Révolution.

Edifiée aux XIIIème et XIVème siècle, la basilique de l'abbaye Saint-Colomban succède à une église du XIème siècle. Des trois tours d'origine subsiste le clocher occidental, reconstruit en 1527, dont le couronnement date du XVIIIème siècle. L'abside a été refaite en 1860 par Viollet-le-Duc. Près du côté nord de l'église se dresse une statue moderne de saint Colomban. 

A l'intérieur de l'édifice, remarquez le superbe buffet d'orgues porté par un Atlas posé sur le sol et décoré de médaillons sculptés. La chaire de 1806, au fin décor Empire, provient de Notre-Dame de Paris.

Du cloître des XIVème et XVème siècles subsistent trois des quatre galeries de grès rouge. L'une des baies à trois arcades remonte au XIIIème siècle.

La salle des Moines abrite désormais le
Conservatoire de la Dentelle tandis que les bâtiments conventuels comprennent le bâtiment des moines des XVIIème et XVIIIème siècles ainsi que le palais abbatial des XVIème et XVIIIème siècles, devenu l'hôtel de ville de Luxeuil.


BASILIQUE NOTRE-DAME DE GRAY


Fondée au XVème siècle dans un style gothique finissant, la basilique Notre-Dame de Gray a été entièrement restaurée à la fin du XXème siècle. Dominant la ville, elle se distingue par son narthex qui protège le portail central à trois ouvertures, élément architectural exceptionnel en Franche-Comté.

A la croisée du transept, l'édifice est surmonté d'un imposant lanternon baroque. L'intérieur renferme de belles richesses, tels la chaire datant de 1612, construite en pierre de Sampans (Jura), et le chœur décoré d'un très beau vitrail figurant l'arbre de Jessé (arbre généalogique du Christ). Admirez également un émouvant Christ en bois du XVIème siècle et la magnifique Miséricorde sculptée sur chacune des stalles. Remarquez l'impressionnant buffet d'orgues en bois sculpté du XVIIIème siècle qui domine la nef.

La basilique Notre-Dame de Gray abrite la chapelle de Marmier qui renferme une statuette sculptée dans un précieux morceau de chêne, issu de l'arbre contre lequel se tenait la Vierge de Montaigu quand elle faisait des miracles. Vous pouvez reconnaître cette légende illustrée sur un vitrail. 


 

CHAPELLE NOTRE DAME DU HAUT

Ancienne ville minière à 12 kilomètres à l'est de Lure, Ronchamp est mondialement connue depuis le milieu des années 1950 pour sa chapelle conçue par le célèbre architecte Le Corbusier

Considéré comme un véritable chef-d'œuvre, le monument constitue l'attraction principale de la ville et ce n'est pas la route en forte pente qui décourage les curieux.

Des curieux, la chapelle Notre-Dame-du-Haut en étonne plus d'un. Installée au sommet d'une colline haute de 472 mètres, elle est entièrement réalisée en béton. Mais du bâtiment ce n'est pas tant le matériau utilisé qui vous surprend mais bel et bien sa forme… 

Le Corbusier a adopté des formes curvilignes formant une plastique dont la pureté est renforcée par le contraste entre le béton brut de la coque du toit et les murs blanchis à la chaux qui la soutiennent. 

L'extérieur donne irrémédiablement envie de connaître l'intérieur. La surprise est aussi au rendez-vous ! Vous êtes frappé par l'effet spatial suggéré par la légèreté de l'enveloppe de béton et la douceur d'une lumière traitée en clair-obscur. En dépit de dimensions réduites, les volumes semblent spacieux tout en favorisant le recueillement. Remarquez que le sol épouse la déclivité de la colline, vous amenant doucement vers l'autel, érigé en pierre blanche de Bourgogne.

 

PRIEURE ROMAN DE MARAST

A 6 kilomètres à l'ouest de Villersexel, entre Vesoul et Montbéliard, la petite commune de Marast est intéressante pour les vestiges d'un prieuré roman du XIIème siècle.

Fondé en 1120 par des moines augustins venus des Vosges, le prieuré de Marast comporte une église qui reste l'un des rares édifices romans subsistant en Haute-Saône. 

Achevée en 1150, celle-ci a vu disparaître ses bas-côtés mais vous pouvez contempler sa belle charpente en bois du XVIème siècle, en forme de coque de navire renversée. Le clocher carré a été coiffé d'un bulbe au début du XVIIIème siècle. 

L'abside abrite de belles pierres tombales. Les bâtiments conventuels du XVIème siècle, quant à eux, ont été transformés en exploitation agricole, avant de tomber en ruine.


 

Date de création : 13/01/2011 @ 09:44
Dernière modification : 02/03/2014 @ 15:55
Catégorie : Tourisme - PATRIMOINE
Page lue 3764 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Copyright
 
Mentions légales